Recherche

Accueil du site / Eolien en Bretagne / 4C. Les élus valident le schéma éolien

Le telegramme - 2 mai 2009

La 4C dispose désormais d’un schéma éolien : ses élus l’ont validé, non sans quelques débats, jeudi soir, à Tourc’h. Le cadre est fixé, reste à attendre les projets.

Trois éoliennes de 120 mètres dans la partie nord de Penvern, à Elliant ; deux autres de même taille, au sud de Penvern ; cinq à six éoliennes sur le secteur Kerléo Vihan-Kerlaret, entre Melgven et Pont-Aven ; deux à trois éoliennes de 60 mètres à Kercanic, sur la commune de Névez ; deux à trois autres à Kervraou, à Trégunc. Sans oublier le projet existant à Kergleuziou, sur la frontière Melgven-Rosporden. Les conseillers communautaires ont adopté jeudi ce scénario de développement éolien, portant sur neuf à douze machines, situées dans des périmètres supérieurs à 500m des habitations, et d’une puissance électrique maximale de 19mégawatts d’électricité. Le schéma éolien validé par le conseil est basé sur ce scénario. Dotée d’une nouvelle compétence, la 4C peut désormais établir, sur les secteurs géographiques retenus, des zones de développement de l’éolien (ZDE), créant les conditions favorables à une implantation. Les communes concernées auront tout de même leur mot à dire, comme le préfet, chaque projet faisant ensuite l’objet d’une étude d’impact. « À travers le schéma et les ZDE, nous ne disons pas que nous installons tant d’éoliennes à tel endroit : simplement, s’il doit y avoir de l’éolien, nous ne voulons pas qu’il se développe de manière anarchique », explique le président Jean-Claude Sacré. Avant de reconnaître qu’il s’agit d’un sujet « très polémique », allusion à la réunion publique plutôt houleuse, la semaine passée à Melgven.

Oppositions et doutes

Si le débat n’a pas été aussi intense jeudi soir, il a bel et bien existé. Notamment par la voix de l’élue concarnoise MichèleDepoid, qui voit dans l’éolien, « privilégié par une avalanche d’aides et de subventions », « un nouveau business particulièrement rentable pour de nombreux acteurs : constructeur, propriétaire du terrain, investisseur et collectivité ». Pour elle, nombreux sont « les perdants : les contribuables, les riverains et les défenseurs de la nature ». Remettant en question la réelle efficacité de l’éolien et évoquant ses nuisances, Michèle Depoid a demandé à ce que la 4C sursoit aux décisions sur le développement éolien, prônant une réflexion sur « de véritables fermes éoliennes sur un seul site ». Le Trégunois Michel Dion lui répondra que « plus on est contre l’éolien, plus on doit soutenir la création de ZDE, qui permettent justement de limiter les risques ». D’autres élus feront ensuite savoir leurs doutes, au vu des contentieux liés à l’éolien. Au final, six d’entre eux voteront contre le schéma éolien, trois s’abstenant. Le deuxième vote, sur l’acquisition de la nouvelle compétence « création de zones de développement de l’éolien », fera apparaître trois contre et une abstention.

* Rodolphe Pochet