Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Centrale de Brennilis / [presse] Centrale de Brennilis. AE2D demande le report de l’enquête

Le télégramme - 12 octobre 2009

L’association Agir pour un environnement et un développement durables demande « à l’autorité compétente de reporter l’enquête publique sur le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis, initialement envisagée à la fin de ce mois du 27octobre au 27novembre.

Elle fait part de cette requête dans un courrier adressé à PierreMaille, président de la commission locale d’information constituée pour suivre l’évolution de ce dossier sensible. Le conseil collégial d’AE2D précise d’ailleurs au président du conseil général du Finistère qu’il ne se rendra pas ce soir, à Quimper, à la réunion de la commission locale d’information (Cli). Un boycott que l’association semble prête à observer tant que son souhait d’organisation d’un débat public élargi ne sera pas exaucé. À cette fin, elle invite Pierre Maille « à demander au maître d’ouvrage EDF, chargé du démantèlement de la centrale, de saisir la commission nationale du débat public. Compte tenu des enjeux stratégiques et des masses financières en cause, le débat ne doit pas rester confiné dans la simple enceintede la Cli et aux alentours de la centrale, mais être porté au niveau national ».

Enjeu mondial

Rappelons qu’en juin2007, une autre association défavorable au projet, c’est-à-dire Sortir du nucléaire, avait obtenu du Conseil d’État l’annulation du décret de 2006 autorisant les travaux de démantèlement du complexe nucléaire. L’enquête publique s’inscrit justement dans le cadre d’une demande de reprise de ce chantier. Outre le nettoyage complet d’un site inexploité depuis 1985, EDF cherche aussi à travers cette opération pilote à faire la démonstration de son savoir-faire dans le démantèlement des centrales nucléaires. En jeu pour l’électricien français:un marché mondial considérable.

* Yann Le Gall

Répondre à cet article