Recherche

Accueil du site / S’informer / [Documentaire]L’Algérie, De Gaulle et la bombe

Dans le cadre de la 11e Edition du Mois du Doc plusieurs projections du film de Larbi Benchiha auront lieu en Bretagne

L’Algérie, De Gaulle et la bombe

JPG - 3.4 ko

2010 Réalisation : Larbi Benchiha Image : Thierry Le Vacon Montage : Katia Manceau Musique : Yasmina Di Meo Producteur / distributeur : Aligal production Coproduction : France 3

Voici la liste des dates et lieux de projections :

- Vendredi 5 novembre 2010 Le Folgoët (Finistère) - Salle Y. Bleunven – 20h30
- Dimanche 7 novembre 2010 Ile de Groix (Morbihan) - Salle de cinéma de Port-Lay
- Mardi 9 novembre 2010 Ploemeur (Morbihan) - Centre culturel Océanis - 20h30
- Mercredi 10 novembre 2010 ELVEN (Morbihan) – Salle des fêtes – 20h30
- Vendredi 12 novembre 2010 Elliant (Finistère) - Salle Polyvalente - 20h30
- Dimanche 14 novembre 2010 Chateaulin (Finistère) – Run ar Puñs, route de Pleyben – 18h
Ces projections auront lieu en présence du réalisateur

Résumé

Le 13 février 1960 à 7h04, la première bombe nucléaire française explose dans le désert du Sahara au sud de Reggane.

Cette explosion se fait contre l’avis des USA, de l’URSS et de la Grande Bretagne. Les trois puissances atomiques de l’après-guerre viennent de signer un moratoire contre les essais atmosphériques et la France est visée directement par ce moratoire.

La bombe, le général de Gaulle la veut à tout prix. Le pays est en pleine guerre d’Algérie mais dans le sud saharien, loin des combats qui déchirent deux communautés, les expériences et les tirs se succèdent sans discontinuer même pendant le putsch des Généraux.

De Gaulle est pressé, alors on multiplie les tirs, et comme les Américains ou les Anglais ne veulent absolument pas que la France entre à son tour dans le concert des nations nucléaires, ils se gardent bien de donner au Français la moindre information. Il faut tout inventer, tout imaginer, on prend des risques, beaucoup de risques, certains en paieront le prix fort !

La bombe, voulue par de Gaulle, a été un des enjeux secrets de la guerre d’Algérie, elle a pesé lourdement dans toutes les tractations secrètes entre Paris et le FLN. Le Maroc a eu son indépendance, la Tunisie aussi et les limites de leur territoire ce sont arrêtés aux portes du désert car si depuis des années le gouvernement sait que l’Algérie sera un jour indépendant le Sahara, ou se font les essais nucléaires, ne fait pas partie des tractations. Il doit rester français.

En Algérie, les futures responsables de la jeune République rêvent d’un grand pays qui deviendrait un acteur majeur en Afrique. Le FNL négocie durement et ne lâche rien. Alors oui ce sera l’indépendance, avec le Sahara en prime, mais les Français obtiennent l’essentiel : le maintien sur place de la base expérimentale nucléaire.

Quand, en 1962 après les accords d’Evian, les rapatriés quittent en masse l’Algérie devenue indépendante, des militaires et des scientifiques français vont continuer tranquillement pendant plusieurs années leurs essais au sud du Sahara.

C’est cette histoire peu connue que ce film raconte.

Répondre à cet article

Galerie image

  • (|ptobr)