Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Centrale de Brennilis / Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

En mars 2006, l’association Sortir du Nucléaire Cornouaille a fait analyser par le laboratoire indépendant CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendant sur la Radioactivité) des plantes aquatiques prélevées en aval de la Centrale. L’analyse conclut au vu de l’activité du Césium 137 et du Cobalt 60 détectés à une contamination incontestable due à la centrale. De plus il y avait la présence d’ Actinium 227 très radiotoxique en concentration anormalement élevée.

La CRIIRAD et Sortir du Nucléaire Cornouaille ont demandé aux responsables du site : la composition des rejets radioactifs liquides et gazeux de la centrale ainsi que la liste des radionucléides contenus dans les bétons de l’installation. La CRIIRAD émettait l’hypothèse parmi d’autres que le radium 226 présent dans les bétons a été activé par des neutrons en Actinium 227.

Deux mois après EDF a envoyé un courrier évasif qui ne répondait pas aux questions posées.

Fin novembre 2006, le laboratoire de l’ACRO (Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l’Ouest) épaulé par le laboratoire du CEA LSCE (Commissariat à l’Energie Atomique Laboratoire des Sciences du Climat et l’Environnement) admettait la présence d’Actinium 227 et avançait l’hypothèse d’infiltrations d’eaux souterraines riches en Actinium 227 qui se rencontreraient sous la centrale. Ils décidèrent de suspendre toute interprétation et d’en faire un objet de recherche au frais du contribuable.

Les éléments radioactifs ont un effet sur la santé et l’environnement non négligeable c’est pourquoi nous souhaitons confier une étude radioécologique à un laboratoire compétent et indépendant de toute influence du lobby nucléaire : le laboratoire de la CRIIRAD.

Celle-ci propose de poursuivre l’étude avec
- Une analyse critique de la documentation existante
- Réalisations de prélèvements dans l’environnement de la centrale
- Analyses complémentaires
- Une conférence publique sur les résultats

Tout cela a un coût ! Participez à cette étude en souscrivant

Pour en savoir plus : http://www.criirad.org

Télécharger le bon de souscription et envoyer le à : Sortir du nucléaire Cornouaille 53 Impasse de l’Odet 29000 QUIMPER

Forum

  • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

    16 mai 2007

    bonjour, j’habite non loin de la centrale et me demande comment on peut laisser une salaison fonctionner sous les fenetres d’une centrale nucléaire en démantelement : ce ne seront plus alors seulement les alentours qui seront touchés en cas de "fuites"...

    • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

      28 mai 2007, par nicole

      Rassurez-vous, le produit traité dans cette salaison, du porc, est bien plus contaminé par les intrants (pesticides, antibiotiques et biocides en tous genre) tout au long de la "vie" des porcs dans les "élevages" usines où ils ont été fabriqués, que par les émanations du démantèlement de la centrale vis à vis desquelles ils sont confinés.
      Par contre, si vous habitez à proximité de la centrale, vous devriez vous inquiéter plutôt :
      1) des végétaux que vous pouvez cultiver ou ramasser dans la nature (notamment champingons et baies sauvages), surtout en aval de la centrale.
      2) de l’air que vous respirez, surtout si vous êtes sous le vent de la cheminée, à une distance allant de 4 fois la hauteur de celle-ci jusqu’à 4 km (voire plus) où il a été retrouvé de l’actinium 227 (radionucléide très toxique) alors qu’il ne devrait pas être mesuré dans un milieu naturellement radioactif. Son origine la plus vraisemblable serait les bétons irradiés qui ont été enlevés du bâtiment des combustibles irradiés, maintenant démoli, et dont des poussières sont forcément passées par cette cheminée ; ce qui est attesté par des problèmes récurents constatés sur le système de ventilation-filtration ainsi que sur la mesure de radioactivité des rejets à la cheminée. Ce soupçon est renforcé par le refus de l’exploitant nucléaire, en infraction avec le code de l’environnement et les directives européennes, de communiquer les analyses radologiques faites sur ces bétons.
      Pour une information moins aproximative, voir le lien ci-joint.

      • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

        23 juin 2007

        Pour info, j’ai travaillé avec une personne dont le mari travaillait au démantelement de la centrale, et elle m’a sous-entendu que les mesures prises pour la radioactivité étaient alarmantes...
        Concernant votre réponse pour la salaison, on peut dire que cela viendrait s’ajouter à tous ce que subit déjà le porc, donc ca ne me rassure pas !! Je vais lire votre lien avec attention. Merci.

      • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

        5 octobre 2007, par P. Curie

        doit on réellement être "rassuré" par les produits hautement toxiques utilisés tout au long de la vie des porcs.... et que l’on consomme presque chaque jour ? n’est-ce pas là qu’il faut réunir un effort solidaire et de toutes les populations pour nos générations futures ??? il me semble que nos enfants seront beaucoup plus affectées par ces produits que par quelques béquerels dans des champinions que plus personnes ne rammasse..... sinon au supermarcher.
        Je finirais sur une note quelque peu provocatrice mais qui ouvre un autre débat : qu’en est-il des polluants produits par vos véhicules lors de tous vos déplacements (qui doivent représenter quelques centaines de kilomètres / an aux vues de vos nombreux meeting) ?
        Dans l’attente de vos explications sur ces points et des actions que vous sauriez y apporter....

        • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

          5 octobre 2007, par Skapad

          Avec des propos pareils, y a de quoi ce demander s’il est encore nécessaire de tout expliquer ?
          Pour la pollution des cochons rapprochez vous des militants d’Eaux et Rivières, eux pourront vous dicter quelques bonnes idées. Skapad

          • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

            6 octobre 2007, par Skapad

            samedi 6 octobre 2007 (15h05) :
            PATAPHYSIQUE & CentraleNUC Distribuées. Part 2
            PATAPHYSIQUE & CentraleNUC Distribuées. Part 1 rappel
            ..../....Car comme l’ignorait , nos deux candidats présidentieux, la production nucléaire française, ne dépasse pas actuellement ces 17 % d’une énergie immodérément consommée et gaspillée, ceci est d’une triste et cruelle vérité. Suite replaçons cette façon de pataphysiquer dans l’hypothèse d’une production a 90 % nuclée !!!!!!
            Les 10 % restant, étant les limites que nous accordent les slogans nucs ,en capacité d’utiliser les énergies renouvelables
            SACRE IDEES D’ECLAIREES.
            Le calcul algèbrique admet cette quantité d’ Unités a rajouter pour atteindre l’objectif tant souhaité, des promoteurs du tout nucléaire.
            60 tranches de 1000 MGW > 17 %
            donc : 320 tranches pour 90 % (compris remplacement du parc veillissant !)
            En effet : 90/17 = 5.29 > 60 x 5.29 = 317.4 ...,
            arrondi à 320 Unités (faut du grain d’avance ! pour ce faire du blé d’électron-iosiné.)
            320 unités NUC x 1.03 de cette croissance "iconisée" = 327 unité NUC an 1 d’AgeIONIQUE
            Soit 400 unités NUC en l’an « 8 » de L’AgeIONIQUE ! C’est pataphysique ou scientifique ? !
            Recadrons cette solution dans une hypothèse démocratique géographique ; nous constatons, avec OOOOOOraison !!!!!!
            1000/19 = 55 km env
            1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
            2 etc etc etc
            Sacré scolution, cette idée de tout nucléariser, une centrale nucléaire tous les 55 Kms, du Nord au Sud , et de l’Est à l’Ouest.
            Dans cette configuration, combien de centrale dans le département du FINISTERE. Sachant qu’il en faudrait depuis cette pataphysique résolution, d’une Unité tous les 55 Kms.
            A chacun d’imaginer lors de ses prochains congés payés, combien il aura croisé de ces patés ionisés.
            Sacré idées d’allumés ! NON de NOM.
            Skapad à suivre .....

            • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

              6 octobre 2007, par Skapad

              samedi 6 octobre 2007 (16h11) :
              PATAPHYSIQUE & GEOGRAPHIE DEMOCRATIQUE. Réflexions Part 3
              PATAPHYSIQUE & GEOGRAPHIE DEMOCRATIQUE. Réflexions Part 2 Rappel
              ..../....Sacré scolution, cette idée de tout nucléariser, une centrale nucléaire tous les 55 Kms, du nord au sud , et le l’Est à l’Ouest. Dans cette configuration, combien de centrale dans le département du FINISTERE. Sachant qu’il en faudrait depuis cette pataphysique résolution, d’une Unité tous les 55 Kms. A chacun d’imaginer lors de ses prochains congés payés il aurat, croisé de ces patés ionisés. Sacré idées d’allumés ! NON de NOM..../....
              Cette nucléarisation a la Française, « L’Agité » c’est permis de l’a proposer ! la mondialisation d’électrons d’Oraison ! Sans aucune mesure de prétentions et devant un public composé d’une partie de tous les représentants des nations (dont certaines de bonnes raisons).
              Si dans cette hypothèse bénie des promoteurs du nucléaire, la démonstration algébrique du cas français....(voir ci avant)
              « 400 unités de 1000 MGW pour 65 millions d’habitants >>>> 1 % hbs/ population mondiale »
              «  Pour 6.5 milliards >> 400 x 100 = 40 000 unités de 1000 MGW.  »
              «  Pour 9 ;0 milliards >>  » a vous de l’estimer ! En imaginant cette Maginot pataphysique atomique.
              Electrifiant et terrifiant, et aussi délirant que d’imaginer cette unique solution de :
              " VRP D’AGITE".
              Pour la distribution géographique et démocratique, je vous laisse aussi le soin de l’anticiper ce maillage macro électro atomique !.
              C’était juste une petite idée imaginée de ce néomonde en futur et atomisé.
              «  Breeee !! Breeeee !!! a gla ! a glagla !.  »
              Skapad.

            • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

              6 octobre 2007, par Skapad

              samedi 6 octobre 2007 (14h05) :
              PATAPHYSIQUE & CentraleNUC Distribuées. Part 1
              Posons les bases d’une redistribution de l’ensemble du parc nucléaire français. Démocratiquement il serait juste, comme le rappelais un partisant du procédé nucléé, donc a juste titre redistribuons le parc en fonctionnement actuellement par portion équitable , et pour simplifié, des 60 tranches nucléaires de 1000 MGW unit.
              Tout le monde admet pour imaginer , cette petite pataphysique géographique, l’hexagone français est inscrit dans un carré d’une dimension de 1000 km x 1000 approximativement mais facilement imaginable pour le commun des électriciens.
              Cela résulterait d’une redistribution du parc des 60 tranches existantes, de la manière ci dessous représentée.
              1000/7 = 150 km env
              1 t 2 t 3 t 4 t 5 t 6 t 7 t 8 tranches tous les 150kms de L’Ouest à l’Est
              2
              3 etc >>> 8 fois comme ça !
              1000/7= 150 km env du Nord au Sud >>> vous suivez !
              60/64 compris la croissance a 3 % (a suivre)pour une production de 17 % ! de nos consommations totales d’énergies nécessaires à nos besoins.
              Besoins inéquitablement redistribués, cela s’entend !
              Car comme l’ignorait , nos deux candidats présidentieux, la production nucléaire française, ne dépasse pas 17 %d’une énergie immodérément consommée et gaspillée, ceci est d’une triste et cruelle vérité.
              Suite replaçons cette façon de pataphysiquer dans l’hypothèse d’une production a 90 % nuclée !!!!!!
              A suivre Part 2 & 3

  • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

    19 octobre 2007, par Skapad

    Pour trouver des ronds pour payer les analyses, faut pas hésiter de les demander à Attali, lui il s’y connaît en précautions !
    vendredi 19 octobre 2007 :
    Rapport Attali : le pari très libéral
    Article tiré du Nouvel Observateur :
    Du journalisme de haute voltige, sans rire, y a même pas de quoi en rédiger un confetti de leur idioties ! mais les Bco-polis, ça c’est pas mal du tout. Sacré Jacquouille, en v’là des sacrés magouilles !
    Liberté pour l’urbanisme commercial, fin de la réglementation de la revente à perte et des soldes, la commission Attali * propose une libéralisation totale de la grande distribution de Nathalie Bensahel
    Le Nouvel Observateur -
    Le rapport d’étape que vous venez de remettre au président de la République contient déjà des propositions de réformes radicales, d’inspiration très libérale...
    Jacques Attali . -
    Le gouvernement nous a demandé ce rapport partiel, car il prépare un projet de loi sur la réforme du secteur de la distribution qui devrait être présenté avant la fin de l’année. Il était donc normal que nous soyons consultés sur la question. Les propositions que nous présentons ici concernent quelques dimensions du pouvoir d’achat, mais pas toutes. Il s’agit pour nous d’améliorer le niveau de vie des Français, de réintroduire de la concurrence là où c’est possible, à travers deux leviers importants : la distribution et le logement. Tout cela représente à peine 10 à 15% de nos réflexions sur le pouvoir d’achat qui portent par ailleurs sur les salaires, le contrat de travail, la fiscalité.
    Commentaire :
    Attali nous propose d’améliorer le pouvoir d’achat des français, comment en favorisant la concurrence ? Comment un industriel qui lui est déjà au taquet (sauf pour l’essentiel les marges de ses partenaires actionnaires) va-t-il trouver comme moyen pour participer a cette Attali concurrence, en faisant travailler plus pour gagner, proportionnellement moins, c’est pas bien imaginer, et dire que ce sont ces genres d’intellos à gogos qui nous rédigent notre avenir !
    ……………………………
    N. O. -
    La commission préconise la suppression de la loi Galland qui devait protéger le petit commerce et réguler les rapports des grands distributeurs avec leurs fournisseurs.
    J. Attali. -
    Evidemment ! Cette loi n’a pas marché, et son impact sur le petit commerce s’est révélé négatif. La loi Galland était censée protéger les petits commerçants et les petits fournisseurs de la toute-puissance de la grande distribution. Résultat : les prix des produits ont augmenté et le système a préservé toutes les rentes de situation. Donc, la meilleure façon de faire, c’est de supprimer la loi Galland et par la même occasion les lois Royer-Raffarin sur l’autorisation d’implantation des surfaces commerciales.
    Commentaire :
    Autrement dit Attali donne un chèque en blanc aux grosses centrales d’achats, qui ont déjà le monopole du commerce de l’alimentaires et plus ! Si les lois Galand et Royer sont imparfaites d’où lui vient cette idée d’irresponsabilité, que de supprimer purement et simplement ces lois sans proposer d’autre procédés rectificatifs.
    Si trop de lois tuent la loi ! es à dire que pas de loi du tout favorise la loi ?
    Drôle de concept juridique, être a 40 pour nous pondre un truc pareil, ça fait chère cette loi sans loi
    ……………………………….
    N. O. -
    Et on remplace tout cela par quoi ?
    J. Attali. -
    Par rien du tout. Nous voulons laisser faire la concurrence. Il n’est plus question d’interdire la vente à perte ou de réglementer les soldes. Par ailleurs, en ce qui concerne l’urbanisme commercial, nous proposons de mettre en place des dispositifs de contrôle locaux afin de lutter contre les situations de monopole. On peut même imaginer que ces outils de contrôle disposent du pouvoir de « casser » des autorisations d’implantation lorsque la concurrence est menacée.
    Commentaire :
    Qui dit que l’Agité a rompu avec l’idéologie soixante-huitarde, et merci monsieur le professeur de nous le rappeler ! Qu’il est interdit d’interdire ! Néanmoins personne n’avait penser a l’appliquer cet idiome là à : Est il interdit de dire des bêtises ?
    ………………………………
    N. O. -
    Si on laisse faire la concurrence, ce qu’il reste de PME dans le commerce et parmi les fournisseurs de la distribution risque de disparaître.
    J. Attali. -
    Attendez, tout cela suppose un accompagnement budgétaire pour soutenir le petit commerce. Nous voulons augmenter les aides distribuées aux PME du secteur par le Fonds d’intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (Fisac). Pour l’instant, les sommes distribuées par le Fisac ne dépassent pas 90 millions d’euros par an alors que le Fonds dispose normalement d’un budget de 800 millions. Il y a donc de la marge. Nous proposons aussi de ramener le paiement des factures aux PME à 30 jours maximum. Enfin, on a ouvert une petite fenêtre vers les actions collectives ou actions de groupe, qui ne seraient accessibles qu’aux consommateurs sous des conditions très strictes.
    Commentaire :
    Et hop ! Encore un budget pour le petit commerce et les PME ; fallait y penser ! Avant de leur en donner, faudrait peut être qu’ils nous disent, mais ou c’est qu’ils sont passés les 600 millions d’euros de fluidités, parait il perdus dans des affaires de familles comme nous le disait dernièrement Mme Parisot.
    Pour peu qu’ils soient bien rangés, a défaut de s’être arranger ; de cette manière, une retrouvés, avec ces nèoeuros, pour la marge facile de la libérer d’un autre coté, pas vrai Jacques.
    Si tu l’avais su à temps à propos de cet argent, de cette opération la solution aurait été toute, trouvée ! Non ?
    …………………………………….
    N. O. -
    Vous dites également qu’on peut libérer du pouvoir d’achat en réactivant le secteur du logement...
    J. Attali. -
    Je n’invente rien. C’est un secteur industriel majeur, qui libère chaque année 420 000 logements alors qu’il en faudrait 500 000 pour couvrir tous les besoins. Pour combler ce déficit, il faut déjà faciliter l’échange, supprimer les droits de mutation, réduire massivement les commissions d’agence.
    Par ailleurs, pour favoriser une meilleure rotation dans le secteur du logement social, on peut imaginer une bourse Internet d’échanges.
    Commentaire :
    Pour construire des logements, c’est des bras qu’il faut avant tout, et de ce coté là, c’est sur qu’a force de remplir des mallettes a pépites, les ouvriers bien formés et bien payés sont aussi une espèce en voie d’extinction. Cette extinction, qui elle n’a pas attendue les déclarations de prétentions d’un Hulot & Attali réunis.
    ……………………………………….
    N. O. -
    Cela revient à court-circuiter les offices HLM...
    J. Attali. -
    Certes, mais c’est en rendant les choses plus transparentes que les échanges seront facilités dans ce secteur saturé et opaque. Surtout, pour augmenter le nombre de logements, il faut en construire. Et là, nous avons un projet de construction de villes nouvelles : c’est bcopolis. bcopolis, ce sont dix villes nouvelles de 50 000 habitants chacune, à la pointe de la technologie et de l’écologie. Nous proposons un financement mixte dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP).
    Commentaire :
    A propos Jacques, la Caisse des dépôts et consignation, c’est pas de son rôle de financer les HLM, Lagardère lui en tout les cas, c’était pas d’un toit qu’il voulait, mais d’un parapluie à 600 ou 800 millions !
    Tiens : en deux temps trois mouvements voilà 800+600 millions= 1.4 milliards pour des HLM. Et pour les promesses à écolos à gogos !
    Toi qu’es pot à l’Agité, c’est sur que si tu les lui demandes ; l’Agité fera tout pour les rendre, et pas de doute qu’il fera aussi honneur à ta savante envie de construction en réflexions !
    N. O. -
    Où voulez-vous implanter ces villes nouvelles ?
    J. Attali. -
    Nous en proposons plusieurs en région parisienne, trois dans des quartiers prioritaires, dont une dans le Var.
    Commentaire : RAS
    ………………………………………………..
    * La commission pour la libération de la croissance, présidée par Jacques Attali, est composée de 43 personnalités, dont Anne Lauvergeon, d’Areva, ou Peter Brabeck, le patron de Nestlé
    Commentaire
    * Pour une commission sans ambiguïté d’équité et d’impartialité de quadras-écolo-nomistes à volonté de surproductions durables !
    Encore dépenser des ronds pour même pas une peccadille de bonnes raisons. En résumé comme je l’avais un peu anticipé à chaud, Attali est loin d’être un rigolo, mais encore moins un Ecolo. Pas plus de mot n’en faut.
    Skapad

    • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

      19 octobre 2007, par Skapad

      Commentaire en sup, pour pas un rond :
      Dans l’affaire des 600 millions d’euros, le silence radio de certain est vraiment préoccuppant.
      Nous avions été habitués par le passé et dans des cas similaires de financements douteux ; a la demande , a la création et mise en place de commission parlementaire, demande en général émanant de l’opposition du moment. Dans le cas présent il est assoudisant le silence radio de la part des partis (pris ou non pris !) en opposition. Le silence de tout ce staff n’en est que plus inquiétant. Depuis plus d’une semaine que le sujet fait les unes quotidiennes, chut silence on tourne ! ou on y retourne ? Trés troublant tout ce binnche ?
      Skapad

  • Souscription pour la centrale de Brennilis : un milieu naturel contaminé ?

    9 novembre 2007, par Skapad

    Article 28 (chaque génération ne décide que pour elle)constitution 1793
    Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.
    Ils n’étaient pas si idiots que ça, les constituants d’antant,car a cette époque déja ils y avaient penser aux enfants de leurs petits enfants.
    Chez EDF et AREVA d’Etat, cette idée leur a complètement échappé ? Surprenant ou économiquement payant ?
    Skapad

Pièces jointes