Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / A la une... / Secret défense : remise du document à la préfecture de Quimper

Le télégramme Un document classé « confidentiel défense » déposé à la préfecture

Il y a quelques jours, le réseau « Sortir du nucléaire » diffusait sur Internet un document EDF classé « confidentiel défense », qui démontrait la vulnérabilité du réacteur nucléaire EPR en cas de crash suicide d’un avion de ligne. Un réacteur de ce type est prévu prochainement en France sur le site de Flamanville. Peu après le porte-parole du réseau Stéphane Lhomme était placé en garde à vue par la section antiterroriste du parquet de Paris. La détention et la diffusion d’un document « confidentiel défense » peut être punie de cinq ans de prison et 75.000 € d’amende.

Hier, une délégation quimpéroise du réseau a déposé le même document à la préfecture en solidarité. Les signataires (Alternatifs, LCR, Verts, Sortir du Nucléaire Cornouaille) demandent dans un courrier au préfet « d’intervenir auprès du gouvernement pour qu’il abandonne ce projet coûteux, dangereux et inutile qui n’offre pas à l’évidence des garanties de sécurité suffisantes ». « Nous nous élevons pour que cessent les attaques contre le droit à l’information des citoyens dans notre pays et la répression des opposants », ajoutent les Quimpérois.