Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Centrale de Brennilis / Contamination de l’environnement de la centrale de Brennilis

24/09/07 - sites & urbanisme http://www.enviro2b.com

Contamination de l’environnement de la centrale de Brennilis

Après avoir effectué des analyses, le laboratoire de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) a annoncé que l’environnement de la centrale de Brennilis, dans le Finistère, a été contaminé.

"Nous avons constaté une contamination anormale des plantes et des sédiments prélevés dans le chenal de rejet des effluents de la centrale, chenal qui se jette dans la rivière l’Ellez. Nous avons trouvé des éléments artificiels qui viennent forcément d’une activité nucléaire", a indiqué lors d’une conférence de presse Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la Criirad. En effet, la centrale rejetait ses effluents liquides "traités" dans le chenal avant d’être rejetés dans la rivière. Selon la Criirad, la centrale de Brennilis n’était pas autorisée à rejeter ses effluents dans la rivière Ellez, "un milieu où la dilution est très faible".

Les analyses montrent une "contamination anormale des plantes aquatiques et des sédiments". Des taux anormaux de césium 137, cobalt, et tritium, ont été mesurés. "Pour le césium nous avons mesuré des taux de 3 000 becquerels par kilo, alors que la norme se situe entre 0 et 50", a précisé Bruno Chareyron.

Selon le responsable du laboratoire, le système de contrôle et de surveillance mis en place par EDF était "totalement aberrant, incapable de vérifier l’impact des rejets". D’ailleurs les rejets de tritium dans l’atmosphère n’ont faits l’objet d’aucune étude. "Les indicateurs d’EDF ne portent aucune trace de la catastrophe de Tchernobyl en 1986". Selon Bruno Chareyron, cela montre le manque de fiabilité du système.

Transparence souhaitée

Avant que le démantèlement de la centrale ne reprenne, la Criirad et "Sortir du nucléaire" réclament la transparence sur les pratiques d’EDF à Brennilis. Les deux associations souhaitent que le site soit décontaminé et qu’EDF s’explique sur l’origine de cette contamination.

"Le site de Brennilis reste 100% expérimental et sera la référence des autres démantèlements programmés. Une étude épidémiologique sur la population, partant des 20 dernières années et reconduite sur les prochaines décennies est indispensable", a déclaré Marie Nicolas, de "Sortir du nucléaire".

Forum

  • Contamination de l’environnement de la centrale de Brennilis

    4 octobre 2007, par Skapad

    Pour vous informer de l’état de pensée de nos détracteurs, c’est pas piquer des verres ! Skapad
    ....................................
    Depuis le ste Bella Ciao, de gauche lasse . Mais lasse ou mélasse ?
    ....................................
    Il faut aussi des lignes haute tension pour alimenter la Bretagne qui refuse le nucléaire, fournir du courant à l’Allemagne, à l’Italie surtout qui pratiquent le moratoire sur le nucléaire.
    Imaginons que l’on coupe les lignes vers la Bretagne, une "sortie du nucléaire" en somme, par quoi va-t-on remplacer ce déficit d’énergie ? l’Eolien (il y a des centaines de projets qui sont en cours et n’avancent pas, parce que les gens ne sont pas d’accord pour avoir cela près de chez eux et qu’ils savent bien que ça ne peut pas se substituer au nucléaire)
    le photovoltaïque ? à Brest alors !
    les maréemotrices ? Il y a effectivement une potentialité de 3000 MWe, mais évidemment pas permanente.
    Dans la pratique cela entrainerait ipso facto la construction de centrales à flamme (gaz charbon fuel)
    Pourquoi reprocher au nucléaire le souci de démanteler correctement ses installations ? (il ne faut pas oublier que Brennilis inaugure ce travail de démantèlement et donc entraine des problèmes et des coûts inhérents ). Croyez vous que le démantèlement d’installations industrielles soit gratuit ?
    Une partie de ces coûts de démantèlement est déjà prise en compte dans le KWH nucléaire à travers des fonds de réserve dédiés. Même si ces frais sont largement sous estimés, cela n’atteindrait pas la compétitivité du KWH nucléaire. Maintenant si on cherche des surcoûts on peut aussi aller du côté de l’Eolien. D’ailleurs les gens se méfient instinctivement de POWEO et autres..
    Il faut aussi ouvrir les yeux sur la réalité mondiale. La part du nucléaire dans l’électricité mondiale est de l’ordre de 16% et l’on voit bien à travers la Chine, l’Inde et la Lybie, entre autres que cette part va inexorablement augmenter. Ce qui ne fera pas de mal sur le plan climatique.
    Le nucléaire civil n’est ni le nucléaire militaire, ni l’accès direct à l’arme nucléaire. Il faut surtout éviter de raconter n’importe quoi sur ce sujet sensible.
    Il est un problème qui va très bientôt émerger à un niveau inquiétant, surtout dans les régions du proche orient, de l’Afrique, mais aussi de l’Espagne, c’est celui des ressources en eau.
    Il va donc falloir dessaler l’eau de mer. Cela nécessitera de grandes quantités d’énergie. Il se trouve que le nucléaire (particulièrement de futurs réacteurs haute température ) est la meilleure solution.
    Le fait, pour une organisation, d’être mue par l’idéologie pure, le dogmatisme, n’aide pas à appréhender les réalités. A la longue cela nuit grandement à la crédibilité de telles organisations type SDN.
    Renseignez vous, le décret EPR a mis du temps à sortir, alors que le rapport d’enquête publique favorable, pour l"EPR, date de juillet 2006.
    Le mouvement anti EPR est particulièrement ridicule au niveau technologique, sûreté .... Et c’est comme si l’on manifestait pour prolonger de 20 ans la vie de vieilles centrales nucléaires.
    Jean-Marie Berniolles
    .............................

    • Contamination de l’environnement de la centrale de Brennilis

      4 octobre 2007, par Skapad

      «  SUITE AU DELITS D"ETAT D’INITIES & PRIVATISES !  »
      jeudi 4 octobre 2007 (20h12) :
      INITIES & NUCLEAIRES ! Réflexions et suites.
      1 commentaire
      C’est effectivement lamentable et manifestement le peuple de france a plutot l’air de s’en moquer. A force de surconsommations d’informations bidons, de faits divers, de ragots qui arrivent mème a transpirer sur Bella Ciao.
      Ce sont pour ces mèmes raisons, que nos dirigeants d’Etat et du secteur privé réunis doivent etre écartés et empèchés de produire de l’irresponsabilité sur tous les secteurs de l’industrie ; et plus particulièrement celui du nucléaire civil et plus encore militaire.
      Il est absolument nécessaire de se mobiliser afin de les stopper dans leur grande braderie nucléaire mondialisée. Les ventes de ces technologies et annexes aides militaires, a des pays en leur temps qualifiés de repaires terroristes ? Bush n’aurait pas fait mieux pour préparer un nouvel eldorado, pour compagnie militaros-industrielles ! Danger !
      L’heure est a l’arret total de L’EPR et d’ITER du programme nucléaire français, le démantèlement doit etre réalisé par des ouvriers hyper-protégés par contrat CDI spécifiques. Controlés et visités par instances et organisations associatives, rassemblement et collectif démocratiques de citoyens indépendants.
      OUI, La CGT énergie doit en premier lieu revendiquer l’intégration de toutes les composantes et de tous les intervenants qui exercent dans ce domaine, vous Mrs......... ne pouvez admettre que ce secteur hautement stratégique, puisse etre laissé a la solde de ces personnages sans scrupules.
      Il y va de l’avenir de nos enfants et de tous les enfants de la planète.
      La mobilisation des écologistes et/au/avec les communistes (plus encore), est plus que jamais d’actualité. L’énergie atomisée n’a plus de place dans des pays ou les instances dirigeantes sont a ce point empétrés dans des affaires douteuses, voir MAFIEUSES.
      La question du nucléaire civil sera a réétudier, dès lors qu’ils auront fait la démonstration de leur capacité de raison et de clairevoyance démocratique et alors seulement, en attendant ;
      €€€€€Arret de l’EPR, de l’ITER, et moratoire sur le NUCLEAIRE CIVIL ET MILITAIRE .
      ..............................
      Suite........
      « Qui peut croire, que dès lors que l’on arrête le nucléaire en abandonnant (1) les ressources qui sont offertes par la recherche, il sera possible de continuer à produire de l’électricité suffisamment avec l’éolien et le solaire (2) ? Il n’y a pas beaucoup de lignes à haute tension à leur abord. (3). »
      1 : Les ressources d’uranium sont elles aussi en quantité limitées, comme toutes les ressources fossiles d’ailleurs, l’uranium n’échappe a cette règle. Ces ressources sont inéquitablement réparties sur le globe terrestre, actuellement avec ces quelques 480 réacteurs en service(env) produisent environ 3 a 4 % de l’électricité mondiale, au maximum la capacité des ressources le nucléaire ne pourrait participer a env 6 % , sous réserve d’investissements colossaux. Ce rapprocher des études de l’éminent économiste RIFKINS (sauf erreur Ortho)
      Le problème des déchets, est actuellement en manque de solution technique crédible, tant d’un point de vue sécurité, de cout, et de maitrise a très long terme. Pour appréhender cette grave problèmatique temporelle : en 1981 F Mitterand président socialiste(Eh ! Ouais) en 2007 Sarkozy UMP a tendance droite et plus, qui peut actuellement nous prédire une présidence ou des présidences démocratiques dans 100, 200, 300, 500 ans, a venir ? Avec un controle de ces installations par les citoyens ????
      2 : La comparaison de l’efficacité du nucléaire par rapport au solaire et éolien n’est pas possible a ce jour :
      Pourquoi ? Dans le projet ITER, 10 milliards d’euros sont investi pour son dévellopement, Combien a couté la recherche et la réalisation de prototype qui ont engendrer le parc nucléaire français ? (Brennilis est l’exemple révélateur de cette gabgie : 1 milliard d’euros pour un retour a la verdure !). A contrario, depuis les 30 ans écoulés, combien la collectivité a t elle investit en recherche et développement pour le Solaire et l’Eolien ? Par extension , la géothermie profonde, l’hydroéolien, et LES ECONOMIES D’ENERGIES ?????
      Le cout énorme (non compris les potentiels et probables scandales sanitaires !) du démontage et du traitement des déchets issus des centrales nucléaires françaises, est sous estimé par l’exploitant EDF (27 M Euros en comparaison des 107 ME en Angleterre pour un parc trois moindre).
      Cette facture pas encore intégrée dans la rentabilité de l’électricité d’EDF, sera payée par les consommateurs asservis d’une manière ou d’une autre au géant électrique national (aux actionnaires internationaux). Cette facture sera d’autant plus facile a faire avaler depuis la privatisation et l’éclatement du groupe EDF et GDF. Et ceci était prévisible depuis les accords de Barcelone, en présence de Jospin & de Chirac.
      3 : Les lignes de haute tension font partie d’un réseaux (RTE) qui lui non plus n’existait avant la construction du parc nucléaire français, la particularité de cette structure permet de capter puis de distribuer de l’électricité sur tous les territoires (national et international !) votre argument ne tient pas. Autant dire de la mème façon :
      Avant la poule y avait il un Oeuf ou Vis et versa !!!!
      Votre réflexion, sur le choix de civilisation de SDN peut vous etre retournée !
      Eh oui bien sur , Ce serait vachement chouètte si tous les copains du monde ce donnaient la main !!!!
      La démocratie les Grecques en parlaient dèja il y a 2500 ans, il serait naif de prétendre que nos sociètés occidentales soient elles arrivées au niveau optimisée de cette UTOPIE DE DEMOCRATIE. Tu doit bien t’en rendre compte par toi mème. Cette énergie nucléaire est dangereuse, couteuse et la poursuite de son exploitation est un crime d’environnement pour des générations et générations. La situation stragégique et géopolitique du moment , devrait d’ailleurs vous freiner dans cette défense et promotion d’une énergie a disposition de fond de pension.
      Qui vous savez......
      Dernière minute :
      WWF dénonce l’injustice et le manque de partialité dans la redistribution des investissements publics en matière d’énergie. FR 3 23 h 15 mn

      Voir en ligne : INITIES ATOMIQUES ?
    • Contamination de l’environnement de la centrale de Brennilis

      14 novembre 2007, par Raphaël

      bonnes raisons et dogmatisme
      Sans idéologie ni dogmatisme on peut exiger de la transparence sur le démantellement : coût réel, contaminations du sites et des déchets et risques qui y sont liés !? Est-ce trop demander face aux enjeux financiers assez colossaux ?
      Il faut forcer les acteurs du nucléaire à être transparent... de toutes façons on en a encore pour quelques décennies de nucléaire, même sans l’EPR.
      Et il y a aussi le problème des déchets où personnes ne veut se mouiller, la sécurité réelle des installations face au terrorisme ou aux chutes d’avions par exemple.
      Quant au dessalage de l’eau de mer pourquoi pas utiliser l’énergie solaire. Peut-être est-ce une idée folle, mais que font les marais salants, ... et la mer pour "fabriquer" les nuages de pluie ? Il s’agit bien d’énergie solaire pour évaporer l’eau ! Et votre linge vous le séchez comment, au nucéaire ou au "vent solaire" ? A vos claviers ! cherchez si c’est si idiot que cela !